Comment choisir l’isolation thermique

isolation-1-euro-murs

L’isolation réduit les pertes de chaleur et les fuites en hiver ainsi que la surchauffe et l’air chaud entrant en été. Le choix entre les différents types dépend de la zone à isoler (murs intérieurs, façades, plafonds ou sous les ponts) et du type d’installation.

Image: points de perte de chaleur dans une maison.

Pourquoi devons-nous mettre une isolation thermique?

Les avantages offerts par l’isolation thermique sont déterminants pour décider de son installation:

  • Économies de 25 à 30% sur la facture: une bonne isolation thermique maximise la consommation d’énergie, car elle réduit les pertes de chaleur et de froid. Elle peut conduire à une économie estimée jusqu’à 30% en chauffage et climatisation.
  • Bien-être: une température agréable à la maison est l’un des facteurs déterminants du confort de la maison.
  • Environnement: optimiser et ajuster les dépenses énergétiques réduit les émissions de CO2 et l’impact de la surconsommation d’électricité et de carburants sur l’environnement.
  • Espaces: isoler certaines zones de la maison vous permet de gagner des mètres et de faire des pièces perdues habitables comme des greniers, des sous-sols ou des sous-sols.

Où une maison perd-elle de l’énergie? 

Chaque ménage Francais dépense en moyenne 1 132 euros pour le chauffage (estimé par la consommation moyenne de chauffage à un prix de 0,15 kW / h), selon les données de l’Institut de diversification et d’économie d’énergie (IDEA). Jusqu’à 30% de cette consommation (plus de 300 €) et de l’énergie peuvent s’échapper à travers les murs, les plafonds et les sols des maisons mal isolées.

Comment isoler chaque point faible de la maison? 

Pour améliorer l’isolation de chaque zone structurelle de la maison, une solution spécifique est requise.

  • Façades: dans ce cas, nous pouvons choisir d’améliorer l’isolation de l’extérieur, de l’intérieur de la maison, ou en injectant une solution isolante à l’intérieur du mur. 

Les solutions d’isolation intérieure sont réalisées sans modifier la façade. Les chambres de ventilation sont utilisées sans isolation (isolant en laine minérale insufflée) ou avec une nouvelle cloison avec l’ajout d’un isolant.

Les solutions de l’extérieur nécessitent un matériau inaltérable à l’eau, comme du polystyrène extrudé ou expansé, ou à défaut, une chambre à air qui permet le drainage et la ventilation de l’isolant; ledit isolant pénètre à l’intérieur d’une structure et recouvert de panneaux.

  • Murs ou cloisons: ce sont les cloisonnements intérieurs d’un espace (entre différentes pièces, séparation avec les espaces communs d’un bâtiment …). En raison des caractéristiques de ce type de zones (généralement sans contact avec l’eau ou soumises au poids de la bande de roulement contrairement au sol), de la laine minérale, de roche ou de fibre de verre peut être utilisée, ainsi que des isolants thermiques écologiques tels que Liège ou géotextile. 
  • Toits: dans le cas des toits, il est nécessaire de différencier les toits plats ou en pente. Il est également possible d’opter pour une isolation de l’intérieur ou de l’extérieur (en plaçant un isolant sous les carreaux). 

Dans l’isolation d’une toiture, des matériaux aussi imperméables que possible sont utilisés: polystyrène extrudé ou polyuréthane. De la laine minérale protégée par des feuilles étanches peut également être utilisée.

  • Planchers: dans le cas des planchers, l’isolation thermique est placée sur la dalle de béton. Entre l’isolant et le mortier, il est nécessaire de placer une feuille de polyéthylène qui agit comme une barrière étanche. Dans les planchers radiants, il est également nécessaire de placer la feuille de polyéthylène entre l’isolant et le système de chauffage des conduits.
  • Plafonds: dans le cas des plafonds, les pertes d’énergie sont principalement concentrées sur les ponts bas (greniers), car le toit se connecte directement avec l’extérieur. Pour cela, nous recommandons de choisir un matériau léger qui prend peu de place: la laine minérale, les isolants réfléchissants ou le géotextile sont les plus courants.

Types de matériaux d’isolation thermique 

1. ISOLATIONS MINÉRALES

  • Laine de roche: fabriquée à partir de roche volcanique fondue. Convient pour l’isolation thermique des sols, murs intérieurs et façades ventilées et / ou sans contact direct avec l’eau. Le format en rouleau convient également pour l’isolation des couvertures et des greniers. Il fonctionne également comme isolant acoustique et coupe-feu. Selon la densité, il a certaines utilisations ou d’autres. 
  • Fibre de verre: fabriquée à partir de sable fondu. Convient pour l’isolation des murs intérieurs, faux plafonds et sous couvertures (en rouleau ou couverture dans le cas de ces derniers). Il possède également des propriétés telles que l’isolation acoustique à faible densité. Dans les deux cas, en densité de 23 à 40 kg / m3, ils ont des utilisations dans les cloisons intérieures et les plafonds; tandis qu’en plus grande densité, il peut être utilisé sur les façades et les sols.

2. ISOLATIONS SYNTHÉTIQUES

  • Polystyrène expansé (liège blanc): matériau d’installation léger, économique et facile. Il s’agit d’un matériau polyvalent adapté au renforcement de l’isolation thermique des façades, murs, sols et plafonds. Il a une capacité d’étanchéité plus élevée que la laine minérale et est classé en fonction de la densité du produit, plus la densité est élevée, plus la capacité d’isolation est élevée.
  • Polystyrène extrudé: il se distingue par son caractère imperméable et sa résistance au poids et à la déformation. L’immunité à l’humidité prédomine sur les façades et les toitures, de l’extérieur comme de l’intérieur. Il a une plus grande capacité isolante et une plus grande résistance à l’expansion. Son utilisation est très courante dans les zones humides.

3. ISOLATION ÉCOLOGIQUE ET RECYCLÉ

  • Liège: matière naturelle et 100% écologique. Grande capacité isolante, peut être utilisé sur les murs et les sols. Ses principaux avantages sont: il est 100% recyclé et naturel; offre une durabilité supérieure à d’autres isolateurs; cherche une protection contre l’humidité; Il est antistatique, hypoallergénique et inodore; et peut être vu.
  • Géotextile: fabriqué à partir de matières textiles recyclées et recyclables. Elle présente à la fois des caractéristiques thermiques et acoustiques, avec des avantages tels que: une plus grande cohésion qu’une laine minérale, ce qui lui permet plus de durabilité; bon comportement à la vapeur d’eau; résistance à la traction et à la déchirure, ce qui permet une installation avec des goujons et des pointes (mécaniques); N’irrite pas la peau ou les voies respiratoires.

4. ISOLATIONS RÉFLÉCHISSANTES

  • Multicouche réfléchissante et bulle: isolants composés d’une ou plusieurs couches. Dans le cas du multicouche, il comprend de la ouate et des mousses à l’intérieur, tandis que dans la bulle, l’aluminium a une structure de bulles de polyéthylène. L’un de ses principaux avantages est l’épaisseur réduite qui en fait une solution idéale à placer sous la frise, sous les structures en plaques de plâtre et sous les toits inclinés. De plus, il est antiallergique et facile à installer. Sa qualité augmente avec le nombre de couches et avec la qualité de l’aluminium et des couches de ouate et de bulle intérieure.

Choisissez l’épaisseur de l’isolation thermique 

Le code technique du bâtiment augmente l’isolation minimale par zone géographique et selon le lieu d’installation dans les habitations. Cette norme, de réalisation obligatoire, conduit à l’augmentation des épaisseurs d’isolants dans les différentes parties de la maison.

Cela entraîne des économies d’énergie et une réduction des émissions de CO2 et de gaz à effet de serre.

Dans l’image ci-dessous est un exemple d’augmentation des épaisseurs de laine minérale dans différentes régions de France.

Que signifie le R de l’isolation?: C’est une caractéristique des matériaux, qui mesure la résistance du matériau au passage de la chaleur: plus la valeur est élevée, plus le matériau aura de pouvoir isolant. Cette résistance thermique est mesurée en m2 * k / W et concerne l’épaisseur du produit et sa conductivité thermique (λ). 

Lambda λ indique la conductivité thermique d’un matériau. Elle est indépendante de l’épaisseur et ne dépend que du type de matériau. Plus le matériau sera petit et isolant. Les isolateurs ont λ = 0,028 -0,040 environ, W / m * k est mesuré. Un autre fait à considérer est la transmittance thermique (U) qui est mesurée en W / m2 * k. C’est la quantité de chaleur qui traverse un matériau ou une série de matériaux (mur). Dans le cas d’un mur, c’est la somme des résistances thermiques de tous les matériaux ou couches qui le composent.

Choisissez l’isolation par mode d’installation

Profils (rastreles): il s’agit de visser des rails en bois ou en métal au mur, du plafond au sol, en laissant une distance entre 40 et 60 cm entre rail et rail. Coupez les plaques isolantes à la taille et collez-les au mur avec une colle spéciale.

 Entre mur de briques: l’isolant est placé dans l’espace résultant entre un mur de briques et un autre. Il est recommandé d’utiliser une pâte ou une colle appropriée pour chacun des isolants.

Collage: colle directement au mur avec un adhésif de contact spécifique. Étalez l’adhésif avec une spatule ou une brosse et laissez sécher le temps indiqué par le fabricant. 

Agrafage: fixez-le au mur ou aux lattes avec une agrafeuse.

Comment pouvez-vous terminer l’isolation? 

Il existe différentes options:

  • Avec des plaques de plâtre: les panneaux ou rouleaux sont placés collés et sous des profilés métalliques boulonnés au sol et au plafond (à une distance de 60 cm entre les blocs) et des montants qui s’adaptent et vissent les profilés. Ensuite, le plâtre laminé ou les plaques de bois sont découpés, ajustés entre les profilés et vissés aux montants. Enfin, les joints entre les plaques sont recouverts de pâte à joint et de ruban de papier et poncés.
  • Avec frise (bois, pvc …). Il consiste à recouvrir l’isolateur d’une frise en bois ou en pvc. Vous pouvez choisir entre différents modes d’installation (avec clous, agrafes, clips …) qui fixent les lattes de frise aux lattes de bois.
  • Avec de la peinture, du papier peint ou laissez-le en vue. Certains matériaux comme le liège permettent une finition simple: de la peindre directement à la laisser en vue comme un autre élément décoratif.
Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest